2016.

Noélie et Emmanuelle fondent Pampa Paris, un concept original qui a pour mission d’envahir de fleurs le quotidien des parisiens. Les bouquets de fleurs, fraîchement cueillies du matin, sont livrés à vélo directement chez les gens.

2018.

Fortes de leur succès, les deux amies déménagent et voient grand ! Elles installent leur nouvel atelier, symbole de leur réussite, dans l’ancien Franprix de la rue de Sambre-et-Meuse à Paris. Chaussées de chaussures Minelli, les deux entrepreneuses nous font visiter ce nouvel endroit unique, aussi coloré, lumineux et original que leurs bouquets de fleurs !

D’où venez-vous ?

Noélie : Je suis née en Dordogne et j’ai grandi en Corrèze, fondue dans la nature verdoyante. Je suis très attachée à cette région. Comme j’ai eu la bougeotte dès mes 16 ans, mes origines géographiques puisent aussi dans mes expériences professionnelles à Barcelone, Dublin, Lyon et NY. Des villes qui m’ont aussi dessinée et inspirée, avant de m’installer définitivement à Paris il y a bientôt 10 ans.

Emmanuelle : Je suis née et j’ai grandi à Marseille, près de la mer. Je vis à Paris depuis 12 ans.

Vers quoi courez-vous ?

N : Ma vie perso, prendre des moments pour m’occuper aussi bien de mes papiers que de moi par exemple. Je cours tous les jours après moi-même car je suis trop concentrée sur l’entreprise et l’équipe.

E : Pampa !

Avec qui marchez-vous jour après jour ?

N : Emmanuelle, mon associée et partner in crime, et Stanislas mon conjoint, bientôt papa de notre enfant et lui aussi chef d’entreprise. On compte beaucoup l’un sur l’autre.

E : Noélie mon associée avec qui je partage mon quotidien depuis plus de 2 ans, mon copain et ma Maman qui sont mes soutiens n°1.

Comment décririez-vous votre démarche en 3 adjectifs ?

N : Sincère, altruiste, ambitieuse.

E : Motivée, rythmée, ambitieuse

Qu’est-ce-qui fait que vous vous activez le matin ?

N : La raison très officielle : pour engloutir une nouvelle journée et pouvoir la terminer en me disant que j’ai bien avancé sur tous mes dossiers. Retrouver notre équipe est aussi une très bonne raison de se réveiller chaque matin.

E : La perspective de créer quelque chose.

À quel moment de votre vie avez-vous eu le sentiment que vous vous affirmiez ?

N : Très tôt, à 17 ans quand je suis partie seule à Lyon pour faire mes études. Là-bas j’ai créé en quelques mois mes propres projets avec des artistes, j’ai pu évoluer dans mes premières passions : la musique, les événements.

E : Quand j’ai commencé à créer mes premiers bouquets et lorsque j’ai quitté mon job pour lancer officiellement Pampa.

Qu’est-ce qui fait accélérer votre cœur ?

N : Quand je reçois un mail important, porteur d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle et que je n‘ose pas l’ouvrir, pour faire durer le suspense et par peur aussi des conséquences que peuvent parfois avoir quelques lignes sur la suite.

E : La beauté d’une fleur rare ou méconnue.

Sur quel terrain encore inconnu aimeriez-vous vous aventurer ?

N : L’horticulture ! J’aurais aussi aimé être pilote mais cela aurait été un autre chemin de vie !

E : Idem, l’horticulture, apprendre à cultiver et faire pousser nos propres fleurs.

Que soutenez-vous ?

N & E : L’alimentation responsable, bio, non industrielle et le vivre-ensemble.

Où aimez-vous le plus déambuler ?

N : Au milieu des bois en Corrèze, de préférence à la recherche de champignons.

E : À Paris, aux Buttes-Chaumont et à Marseille, dans les calanques.